avancées, les deux bouquets numériques TPS et ABSat pourraient conclure un accord commercial d'ici à la fin de l'année. Cet accord serait plus large qu'un simple contrat de symulcrypt entre les deux...

avancées, les deux bouquets numériques TPS et ABSat pourraient conclure un accord commercial d'ici à la fin de l'année. Cet accord serait plus large qu'un simple contrat de symulcrypt entre les deux opérateurs. La mise en place du symulcrypt permettrait aux abonnés des deux bouquets de souscrire à TPS et à ABSat sans avoir à acquérir ou louer un second décodeur numérique. Diffusé via les satellites Eutelsat, les deux bouquets sont décryptés par le même boîtier numérique de type Viacess développé par France Télécom. TPS réclamerait "une commission pour l'utilisation de son décodeur numérique" pour s'ouvrir aux abonnés d'ABSat. Son président Patrick Le Lay souhaiterait également percevoir d'ABSat "une rétrocession pour compenser les frais d'infrastructures" engagés depuis son lancement. Pour bénéficier du réseau de distribution mis en place par TPS, ABSat devra payer. Les discussions porteraient également sur "la diffusion en exclusivité de certaines chaînes d'ABSat dans l'offre de TPS". ABSat bénéficie déjà d'un accord commercial avec CanalSatellite sur le Simulcrypt et a choisi, depuis septembre, d'être diffusé sur Astra (en plus d'Eutelsat) pour rejoindre la même position orbitale que Canal. (Les Echos - Le Monde - 24/10/1997)