Amazon.com vient d'annoncer la suppression de 150 emplois, soit 2 % de son effectif. Depuis son lancement en 1994, la société a accumulé plus de 550 millions de dollars de pertes, et ce malgré un ch...

Amazon.com vient d'annoncer la suppression de 150 emplois, soit 2 % de son effectif. Depuis son lancement en 1994, la société a accumulé plus de 550 millions de dollars de pertes, et ce malgré un chiffre d'affaires en constante augmentation (650 millions de dollars au dernier trimestre 1999). Dès l'annonce de ces licenciements, le titre a perdu 10 % de sa valeur. Mais Amazon n'est pas la seule société du secteur à annoncer des licenciements; En effet, le site Boo.com lancé en novembre dernier, vendant des vêtements de marque, dont les actionnaires principaux sont LVMH et Benetton, a également annoncé des licenciements, à hauteur de 10 % de ses effectifs. Un autre site de commerce électronique Beyond.com a également annoncé, quelques jours auparavant, la suppression de 20 % de ses effectifs et s'est séparé de son PDG. De plus, au lieu de se cantonner aux produits d'électronique grand public, la société va se repositionner sur les ventes interentreprises. Value America, spécialisé dans l'électronique de loisir, a annoncé dès le 29 décembre, la suppression de 47 % de ses effectifs, malgré plusieurs millions de clients enregistrés. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 31/01/2000)