Alors que la bulle Internet n’était qu’au début de son éclatement, en mai 2000, le groupe de communication Bertelsmann avait négocié avec le portail espagnol Terra Lycos un contrat publicitaire...

Alors que la bulle Internet n’était qu’au début de son éclatement, en mai 2000, le groupe de communication Bertelsmann avait négocié avec le portail espagnol Terra Lycos un contrat publicitaire d’une durée de cinq ans, au prix fort du marché. Portant sur un montant global d’un milliard de dollars, celui-ci prévoyait que Bertelsmann règle en deux temps ses engagements : 325 millions de dollars en octobre 2002, plus une option supplémentaire de 675 millions de dollars, d’ici à 2005. Ayant réglé la première partie de ses engagements, Bertelsmann négocie maintenant la seconde, avec la filiale Internet du groupe Telefonica. « Nous souhaitons revoir les volumes et les emplacements publicitaires et nous voulons les payer au prix du marché » a ainsi déclaré le porte-parole de Bertelsmann. Certains rattachent cette renégociation à un désengagement plus général du groupe Bertelsmann dans ses activités Internet. De fait, RTL Group (filiale de Bertelsmann) voudrait reprendre la participation de Telefonica dans la chaîne de télévision privée Antena 3, en échange de sa part d’actifs dans le portail Lycos Europe. (Atelier BNP Paribas – 3/04/2002)