Son nouveau président, Thomas Middelhoff, n'a qu'une seule passion : l'Internet et qu'une seule obsession : la vitesse. Selon lui, le web va révolutionner le monde des affaires. Alors que cette ré...

Son nouveau président, Thomas Middelhoff, n'a qu'une seule passion : l'Internet et qu'une seule obsession : la vitesse. Selon lui, le web va révolutionner le monde des affaires. Alors que cette révolution a déjà touché les Etats-Unis, elle va arriver en Europe d'ici trois ou quatre ans. D'ici là, Thomas Middelhoff entend être prêt "L'Internet n'est pas une nouvelle activité comme je le pensais au départ, le web fait partie de notre business et va transformer radicalement notre manière de travailler". Selon lui, les transactions seront de plus en plus rapides et les flux d'informations de plus en plus cursifs. Pour être sûr de dominer la chaîne, certains principes ont dû être remis en cause "les règles du jeu changent, nous ne pouvons pas ne pas nous y adapter, il nous faut une nouvelle culture". Sa filiale Barnes & Noble, dont il détient 50 % depuis l'automne dernier, vient d'être introduite en Bourse. Les 18 % de capital vendus ont rapporté 421 millions de dollars. Cette année, la librairie en ligne américaine devrait réaliser un chiffre d'affaires de 143 millions de dollars et perdre 100 millions. Cinq autres filiales devraient faire leur entrée sur le marché financier : Pixelpark à l'automne, puis vraisemblablement AOL Europe, suivi de la librairie en ligne européenne BOL. Viendront ensuite l'éditeur de presse professionnelle Springer ou la première chaîne privée allemande RTL. (La Tribune - 29/06/1999)