Chaque année Bioblock Scientific adresse des tonnes de papier à ses clients. Rien que ce mois-ci plus de 100 000 prospects vont recevoir les 580 tonnes du catalogue 1999, soit un total de 383 millio...

Chaque année Bioblock Scientific adresse des tonnes de papier à ses clients. Rien que ce mois-ci plus de 100 000 prospects vont recevoir les 580 tonnes du catalogue 1999, soit un total de 383 millions de pages. Actuellement, ces frais représentent environ 3 % du chiffre d’affaires (423 millions de F en 1997-1998). Pour empêcher leur progression, le numéro un indépendant français de la distribution d’instruments de laboratoires va lancer un catalogue associé à un service de commandes en ligne sur son site Web (http://www.bioblock.com ou .fr). Comme l’a expliqué hier son PDG, Pierre Block “dans un premier temps, seulement une sélection de nos 22 000 références sera présentée en ligne. Mais un client pourra commander n’importe quel produit en ligne s’il a sa référence qui se trouve dans le catalogue papier”. Restant prudent sur le développement de ce service, Pierre Block souligne “la chance d’avoir des clients, les chercheurs, qui sont habitués à utiliser Internet”.

Le site Web du groupe ne contenant qu’une présentation de l’entreprise et de ses produits a enregistré près de 30 000 connexions depuis sa création en 1996. Le coût de développement d’un tel site est “infime” et ne dépassera pas 250 000 F malgré la mise au point d’un système de paiement en ligne sécurisé. (Les Echos 22/10/1998)