Retail

Une blockchain pour garantir la traçabilité des aliments à travers l'Europe

  • 08 Mar
    2018
  • 2 min

Pour la première fois en Europe, le géant Carrefour a annoncé vouloir utiliser la technologie blockchain afin de garantir à ses consommateurs une transparence totale sur la traçabilité de ses produits.

« La traçabilité correspond à la capacité de suivre les déplacements d'un aliment parmi des stades précis de la production, de la transformation et de la distribution ». C'est la définition de la traçabilité agro-alimentaire que donne le Codex Alimentarius, programme commun de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui régit les règles commerciales à l'œuvre en la matière. Il s'agit d'un impératif éthique et sanitaire qu'attendent de plus en plus les consommateurs. Les grands groupes de distribution l'ont bien compris et la technologie a beaucoup à leur offrir. Carrefour, l'un des géants de la grande distribution, a d'ailleurs utilisé la technologie blockchain afin de permettre à chaque acteur de la chaîne d'approvisionnement (producteurs, transformateurs et distributeurs) de renseigner les informations de traçabilité les concernant afin que le consommateur puisse visualiser sur son smartphone, via un QR Code, tout le parcours du produit qu'il compte acheter. Le procédé est pour l'instant testé uniquement sur une marque de poulet fermier mais devrait dans les prochaines années se déployer sur un nombre croissant de produits. Jusqu'à se généraliser, peut-être, à toute la grande distribution.

Rédigé par Théo Roux