Retail

Des bots et de l’art…

  • 17 Mai
    2017
  • 2 min

D’abord conçu dans un but marketing et commercial pour rapprocher les annonceurs et leur clientèle, les chatbots s’invitent de plus en plus dans le champ artistique en prêtant notamment leur voix aux œuvres d’art des musées comme l’a fait le musée de Buenos Aires. Le 7e art est aussi concerné à commencer par le chatbot Sleek qui recommande aux cinéphiles le film du moment ainsi que la géolocalisation des salles environnantes.


Mais, tout récemment c’est le secteur de l’édition de livres qui s’est penché sur les bénéfices de ces interfaces conversationnelles. Un nouveau service du nom d’AuthorBo proposé par BAM Mobile. Il s’adresse aux éditeurs, auteurs ou agents du métier et s’utilise via Facebook, Slack ou Instagram  pour proposer au lecteur de partir à la découverte d’extraits de la littérature et de s’immerger dans l’univers fictionnel grâce à lecture à voix haute que permets Amazon Echo et Google Now. Leur produit phare est l’Alice Wonderland Bot. Au cœur du dispositif, l’idée qui persiste est de pouvoir  rapprocher l’auteur de son lectorat grâce à leurs interactions mutuelles. De quoi ajouter un autre accessoire à la panoplie des métamorphoses numériques du secteur. Avec la promesse derrière, peut-être de pouvoir entrer en dialogue avec les auteurs du passé. A quand donc la création d’un Victor Hugo bot ?