CD-ROM. Lors d'un Conseil hier à Bruxelles, les ministres européens de la Culture ont demandé la réalisation d'une étude sur les effets d'une baisse de la TVA à 5,5 % sur les disques, CD et CD-RO...

CD-ROM. Lors d'un Conseil hier à Bruxelles, les ministres européens de la Culture ont demandé la réalisation d'une étude sur les effets d'une baisse de la TVA à 5,5 % sur les disques, CD et CD-ROM. Marcelino Oreja, le commissaire européen, s'est engagé à commander cette étude et à la soumettre aux ministres européens des Finances. A l'origine de cette initiative avec la France, l'Italie estime que "le disque est, avec le CD, le principal véhicule de la culture musicale du monde contemporain" tout en précisant qu'en maintenant un taux élevé de TVA sur les disques, l'Europe ne considère pas la musique comme un produit culturel "mais plutôt comme un produit de luxe". Seul le Danemark (TVA à 25 %) n'a pas soutenu la demande italienne, l'Allemagne (15 %) quant à elle s'est abstenue. (Les Echos - Libération - La Tribune - 25/11/1997)