détenait dans la filiale technologique Irdeto vient d'être vendue à la société sud-africaine MIH, coactionnaire de NetHold aux côtés de Richemont. MIH, actionnaire de 4,5 % de Canal+, va ainsi prend...

détenait dans la filiale technologique Irdeto vient d'être vendue à la société sud-africaine MIH, coactionnaire de NetHold aux côtés de Richemont. MIH, actionnaire de 4,5 % de Canal+, va ainsi prendre le contrôle à 100 % d'Irdeto qui a "fondé le développement de ses opérations de télévision à péage". Non seulement Irdeto a installé des décodeurs analogiques et numériques en Europe, mais également en Afrique du Sud et au Moyen-Orient. Exploitant par ailleurs un système concurrent développé par sa filiale Seca dont il détient 50 % aux côtés de Bertelsmann, Canal+ évite ainsi de possibles conflits d'intérêts en se désengageant d'Irdeto. Il peut désormais commercialiser son propre décodeur numérique dont 600 000 ont déjà été implantés en Europe. D'ici la fin de l'année, Canal+ espère le million de terminaux. Irdeto a principalement placé ses terminaux analogiques en Europe du Nord, en Italie et aux Pays-Bas. Les sytèmes d'accès Seca de Canal+ et d'Irdeto, parfaitement compatibles pour l'accès au bouquet Telepiù, coexistent seulement en Italie. (Les Echos - Le Figaro - 16/09/1997)