Catherine Trautmann, la ministre de la Culture et de la Communication, a inauguré hier à Hourtin l'Université d'été de la communication. Elle a averti qu'elle plaiderait pour "une exclusion du secte...

Catherine Trautmann, la ministre de la Culture et de la Communication, a inauguré hier à Hourtin l'Université d'été de la communication. Elle a averti qu'elle plaiderait pour "une exclusion du secteur audiovisuel de la négociation" sur les investissements dans le cadre de l'OMC. Selon elle, les contenus audiovisuels "ne peuvent pas être assimilés à de banales transactions commerciales électroniques". Lors des prochaines négociations commerciales multilatérales s'ouvrant en novembre à Seattle, la France défendra donc l'acquis audiovisuel, alors que les Etats-Unis veulent libérer les échanges. La France compte aussi profiter de sa prochaine présidence européenne pour défendre l'évolution d'un modèle économique et juridique pour Internet orienté vers les contenus. Catherine Trautmann a notamment précisé qu'il était nécessaire de protéger le patrimoine artistique et les oeuvres contemporaines tout en favorisant leur numérisation et leur accès sur Internet. La ministre a aussi évoqué quelques unes des actions du chantier juridique que le gouvernement souhaite lancer, et dont Lionel Jospin donnera les lignes directrices lors de son allocution le 26 août. (Christine Weissrock - 24/08/1999)