Selon l'étude annuelle du Centre national de la cinématographie, le chiffre d'affaires des éditeurs de vidéo, tous secteurs confondus (films, documentaires ...), est passé de 1,5 milliard de F en 1...

Selon l'étude annuelle du Centre national de la cinématographie, le chiffre d'affaires des éditeurs de vidéo, tous secteurs confondus (films, documentaires ...), est passé de 1,5 milliard de F en 1990 à 3,7 milliards de F en 1998 (date du dernier bilan). Après avoir régressé entre 1997 et 1998 de 1,4 %, le secteur connaît un nouveau rebond en 1999 avec le lancement du DVD. Les foyers ont dépensé au total 8,5 milliards de F en programmes vidéo en 1998. Trois Français sur quatre ont un magnétoscope, soit un taux d'équipement de 72,6 %. Les éditeurs de films touchaient 95 % de leurs recettes en 1998 sur les ventes de vidéocassettes, 4 % sur les ventes de laser-disques et 1 % sur le marché naissant du DVD. Le succès du DVD en 1999 devrait bouleverser ces chiffres. 625 000 lecteurs ont été vendus en Europe en 1999, contre 165 000 en 1998. La France arrive en tête avec 31,4 % des parts du marché européen. 310 000 lecteurs ont été vendus l'an passé. 1,9 million de disques DVD avaient déjà été vendus à la fin du premier semestre 1999. Sur l'année, ce chiffre devrait atteindre probablement plus de 3,5 millions. L'an passé, plus de 900 titres étaient disponibles. Les deux tiers d'entre eux concernent les films de science-fiction et les policiers. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 29/02/2000)