Nicole Fontaine, ministre déléguée à l'industrie, a annoncé lors d'une visite au studio de développement Coktel (Vivendi Universal Games) la création en 2004 d'un fonds d'aide à la production ...

Nicole Fontaine, ministre déléguée à l’industrie, a annoncé lors d’une visite au studio de développement Coktel (Vivendi Universal Games) la création en 2004 d’un fonds d’aide à la production, d’un montant de 30 millions d’euros. D’autre part, le Fonds d’aide à la Production multimédia sera prolongé. Déjà en avril dernier, le gouvernement avait annoncé son ambition de créer un plan d’aide nationale en faveur de l’industrie des jeux vidéo.

Celle-ci a perdu 1.500 emplois ces deux dernières années, et les studios de création de jeu vidéo ont dû assumer de plus en plus de dépenses, dans le même temps, pour produire des logiciels avec moult effets spéciaux, en réseau, etc. Le fonds d’aide à la production devrait financer six projets de jeux de rang international.

Sur le même plan, Nicole Fontaine a assuré qu’elle demanderait à Bruxelles « une définition moins restrictive du crédit impôt-recherche » pour que l’industrie des jeux vidéo en bénéficie. Jean-Claude Larue, secrétaire général du SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), s’est félicité de ces projets, ajoutant que si le gouvernement n’offre pas « le coup de pouce pouvant l’aider à faire face aux coûts de production dépassant désormais les 5 à 8 millions d’euros par produit, elle mourra ».

( Atelier groupe BNP Paribas – 15/12/2003)