Comme évoqué dans la revue de presse du 5/11, la RAI a ouvert officiellement des négociations avec Canal +. Son projet vise à faire rentrer la télévision publique italienne dans le capital de Telepi...

Comme évoqué dans la revue de presse du 5/11, la RAI a ouvert officiellement des négociations avec Canal +. Son projet vise à faire rentrer la télévision publique italienne dans le capital de Telepiù, société de télévision à péage contrôlée à 90 % par Canal + et à 10 % par la Fininvest. Selon un communiqué publié hier “le conseil d’administration de la RAI a donné son autorisation à son PDG pour approfondir l’évaluation d’autres hypothèses de plate-forme numérique”. Même si les négociations entre Canal + et la RAI s’annoncent délicates, on souligne de source française les grandes possibilités existant notamment en matière de programmes. Selon une des hypothèses, la RAI prendrait seulement 10 % du capital de Telepiù en direct, permettant ainsi à la télévision publique de faire appel à d’autres intérêts italiens pour monter ensemble à 35 %. Selon les informations de la BNP Equities, Telepiù (plus de 430 000 abonnés à ses chaînes numériques, 650 000 aux chaînes analogiques) serait valorisé à près de 9,5 milliards de F. La banque table sur une progression à la fin de l’année des abonnés au numérique (550 000 décodeurs) et un prix moyen par abonné de 8 135 F. (Les Echos 06/11/1998)