Lorsque les responsables du groupe Disney décident de lancer leur chaîne thématique en Europe il y a deux ans, ils choisissent la France “car c’était le pays qui semblait le plus difficile à conqué...

Lorsque les responsables du groupe Disney décident de lancer leur chaîne thématique en Europe il y a deux ans, ils choisissent la France “car c’était le pays qui semblait le plus difficile à conquérir pour une chaîne payante diffusée par câble et par satellite” se rappelle le président de Disney Channel France, Philippe Laco. Ayant séduit 575 000 abonnés en un an et prévoyant d’en d’atteindre 700 000 pour fin décembre, Disney Channel se rapproche plus rapidement que prévu de l’équilibre financier. Pour vendre sa chaîne, Mickey teste et utilise des méthodes différentes et innovantes. La chaîne propose ainsi à tous les abonnés de bouquets, qu’ils soient reliés au satellite ou au câble, des week-end gratuits “on vend du loisir, du rêve et cela à un prix. In fine, c’est le contenu qui fait la part de rêve. Au début, les gens préfèrent le nombre de chaînes. Ensuite, ils se concentrent sur le contenu et son prêts à y mettre le prix”. Sur la période de Noël, la chaîne diffusera 15 longs métrages dont le Roi Lion, les 101 Dalmatiens ou bien encore Merlin l’Enchanteur “pendant les vacances scolaires, nous changeons la programmation. Noël est un feu d’artifice. Il faut que ce soit magique comme la vitrine d’un grand magasin”. (Le Figaro 21/10/1998)