Avec 2,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires au 1er trimestre 2004, et 40 % de croissance par rapport au même trimestre de l’année précédente la pub sur le Net a le vent en poupe auprès...

Avec 2,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires au 1er trimestre 2004, et 40 % de croissance par rapport au même trimestre de l’année précédente la pub sur le Net a le vent en poupe auprès des annonceurs américains. Et AOL, qui reste le 1er Fournisseur d’Accès Internet (FAI) américain malgré ses retards dans le haut débit, compte bien profiter de la vague.D’ici la fin de l’été, AOL devrait avoir finalisé l’achat du spécialiste américain de la publicité en ligne : Advertising.com. Montant de l’opération ? 435 millions de dollars en cash. Valeur ajoutée de cette société ? Optimisation des campagnes marketing sur Internet pour plus de 800 annonceurs américains. Rentabilité ? Déjà acquise.Méthodes notamment employées ? Pop-up, cookies, spywares… Autant de techniques e-marketing intrusives face auxquelles AOL a mis en place des outils de défense afin de fidéliser ses internautes ! Seul hic, qu’AOL devra résoudre pour assurer une bonne « relation client ». Une relation rendue parfois délicate depuis sa condamnation pour « clauses abusives » sur ses contrats d’abonnements FAI.(Atelier groupe BNP Paribas – 25/06/2004)