Du nouveau dans les jeux vidéo : Ubisoft, fierté nationale sur ce secteur, vient de se voir racheter 19,9 % de ses actions par l'américain Electronic Arts, premier acteur mondial. Le montant de...

Du nouveau dans les jeux vidéo : Ubisoft, fierté nationale sur ce secteur, vient de se voir racheter 19,9 % de ses actions par l'américain Electronic Arts, premier acteur mondial. Le montant de la transaction, qui n'a pas été rendu public, est estimé à 60 millions d'euros par les analystes. Electronic Arts devient ainsi le premier actionnaire du français, ce pendant que les fondateurs conservent 15 % d'Ubisoft et la Caisse des dépôts et consignations 6 %.

La prise de participation d'Electronic Arts a donné une nouvelle vigueur au titre Ubisoft, qui a gagné plus de 20 % en bourse. Pour les investisseurs, la nouvelle est plutôt bonne : il faut dire qu'au premier semestre Ubisoft n'a vu ses ventes progresser que de 2 % (à 130 millions d'euros) et a affiché une perte nette de 36,5 millions d'euros.

Par ailleurs, l'arrivée sur le marché de nouvelles consoles va contraindre les éditeurs de jeux vidéo à accroître leurs budgets de développement, pour sortir de nouveaux produits adaptés à ces nouveaux supports.

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/12/2004)