L’étude de l’Atelier « au nouveau bonheur des dames » (voir sur la home-page) a montré en début d’année que les femmes comptent de plus en plus dans le chiffre d’affaires global du e-commerce ...

L’étude de l’Atelier « au nouveau bonheur des dames » (voir sur la home-page) a montré en début d’année que les femmes comptent de plus en plus dans le chiffre d’affaires global du e-commerce américain, en représentant 39 % de celui-ci en 1998, jusqu’à 60 % en 2002. Cela se traduit notamment par la montée en puissance des catégories comme l’habillement, les produits « maison & jardin », la beauté…

Mais si l’on considère la répartition homme/femme sur le web dans son ensemble, l’écart se ressert ! Selon Nielsen/NetRatings, les femmes représentent 51 % des internautes américains. En Europe, la majorité ne leur est pas acquise puisqu’en mai 2003, ces dernières représentaient 42 % des 35 millions d’internautes européens, soit un seul pour cent de progression par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Côté répartition par pays, la Suède et la Grande-Bretagne sont les plus avancés de l’Europe en matière parité homme/femme sur le web : dans chacun de ces pays les femmes représentent plus de 45 % des internautes. En revanche, en Italie, les femmes ne sont que 37,5 % à surfer sur la toile, toujours selon le panel européen de Nielsen//NetRatings.

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/07/2003)