Retail

L'économie de l'abonnement, une aubaine pour les cinéphiles ?

  • 13 Jui
    2018
  • 2 min

Lancé par un ancien de Netflix, MoviePass connaît actuellement une croissance spectaculaire aux États-Unis. Mais doit encore trouver son modèle d'affaires.

L'économie de l'abonnement est partout : dans le logiciel, bien sûr, mais aussi dans l'automobile, l'aviation, la musique, le luxe, et désormais, le cinéma. Depuis le mois d'août 2017, l'offre MoviePass, lancée par Mitch Lowe, cofondateur de Netflix, permet aux Américains, moyennant la somme 9,95 dollars par mois, de voir un film par jour sur grand écran. Sachant qu'une seule séance de cinéma coûte, à San Francisco, entre quinze et vingt dollars, l'offre a de quoi séduire.... et elle séduit. MoviePass compte ainsi trois millions d'abonnés, un chiffre qui ne cesse de croître, et un ticket de cinéma sur quinze acheté aux États-Unis l'est via l'application. Mais malgré sa popularité croissante, MoviePass reste largement déficitaire. Pour tourner son rêve de cinéphile en une entreprise lucrative, Mitch Lowe mise sur le marketing ciblé. « Nous savons exactement qui aime quoi parmi nos abonnés, de sorte que les studios nous paient déjà des millions de dollars pour promouvoir leurs films. À terme, nous pourrons par exemple promouvoir le nouveau Batman auprès du public susceptible d'y être le plus réceptif… », a-t-il détaillé lors de l'édition 2018 de l'événement Subscribed, consacré à l'économie de l'abonnement et organisé par Zuora. L'entreprise tisse également des partenariats avec des producteurs et distributeurs de film indépendants, avec l'ambition de mettre en place des événements, rencontres et projections réservés à ses abonnés. Vous reprendrez bien un peu de popcorn ?

Rédigé par Guillaume Renouard