Groupe leader de l’édition en langue espagnole en Espagne et en Amérique latine, Planeta vient de refuser une proposition d’alliance avec l’allemand Bertelsmann. Son directeur exécutif, José Manuel ...

Groupe leader de l’édition en langue espagnole en Espagne et en Amérique latine, Planeta vient de refuser une proposition d’alliance avec l’allemand Bertelsmann. Son directeur exécutif, José Manuel Lara, ne voit en Bertelsmann “qu’un partenaire technologique occasionnel”, surtout en matière de “contenu multimédia”, par exemple pour la création prochaine de la “plus grande librairie virtuelle au monde en langue espagnole” à travers Internet. Planeta et Bertelsmann vont ainsi investir conjointement 48 millions d’euros dans le projet de version espagnole de “Books on line”. Avec un fonds de 200 000 titres, son démarrage est prévu à la rentrée. Ce fonds s’élèvera ensuite à 2,5 millions, non seulement en castillan, mais aussi en catalan, en basque et en galicien. (Les Echos 6/07/1999)