dans la chaîne privée allemande SAT1. Initialement, l’Office avait émis des réserves à la montée du groupe Kirch dans SAT1, car celui-ci voulait parallèlement accroître sa part dans la chaîne à péa...

dans la chaîne privée allemande SAT1. Initialement, l’Office avait émis des réserves à la montée du groupe Kirch dans SAT1, car celui-ci voulait parallèlement accroître sa part dans la chaîne à péage Premiere en la partageant avec le groupe CLT-UFA. L’instance ayant opposé son veto, la semaine dernière, au projet de partage de Premiere entre Kirch et la CLT-UFA, le gendarme allemand de la concurrence “ne voit plus de raison de s’opposer à ce projet, puisque la concurrence n’est plus en danger sur ce marché”, Leo Kirch va donc pouvoir faire passer sa participation dans SAT1 de 44 % à 59 %. (La Tribune Les Echos 14/10/1998)