Après deux ans de débats et de réflexion sur la prospection commerciale par e-mail, le Parlement Européen a choisi la solution de l’opt-in pur. Désormais, le consommateur doit donner ...

Après deux ans de débats et de réflexion sur la prospection commerciale par e-mail, le Parlement Européen a choisi la solution de l’opt-in pur. Désormais, le consommateur doit donner son consentement express et préalable pour recevoir des offres commerciales par e-mail. Fini, le spam et l’opt-out pour les entreprises européennes. Le Parlement Européen a ainsi mis fin à la pratique de la « case pré-cochée par défaut » peu appréciée des annonceurs et des internautes. La directive devra être transposée en droit français avant octobre 2003. Jérôme Stioui, PDG de Directinet, société militant depuis deux ans pour que le vrai opt-in devienne la norme eurpéenne, déclare « grâce à la décision du Parlement Européen, le marché du e-marketing direct va pouvoir se structurer : le bon grain sera légalement distingué de l’ivraie. La directive 2002/58/CE offre un cadre idéal à l’explosion de ce marché en 2003 ». (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 04/09/2002)