son bilan. Créé en mai 1999, le groupe leader espagnol du commerce électronique Ecuality (livres, disques, DVD, software, jeux, cadeaux …) se trouve depuis mardi en cessation de paiements. Sa dett...

son bilan. Créé en mai 1999, le groupe leader espagnol du commerce électronique Ecuality (livres, disques, DVD, software, jeux, cadeaux …) se trouve depuis mardi en cessation de paiements. Sa dette s’élève à 4 milliards de pesetas (24 millions d’euros). Ses actionnaires principaux, dont le groupe constructeur Acciona (31 %), BBVA (6 %) et Abengoa (5 %) ont refusé de souscrire à une nouvelle augmentation de capital de 2 milliards de pesetas (12 millions d’euros). Ecuality avait un plan de développement ambitieux en Espagne, au Portugal et dans plusieurs pays latino-américains comme le Brésil, le Mexique, le Chili, l’Argentine et le Venezuela. Dès l’ouverture, sa première boutique électronique Alcost a connu un vif succès. Toutefois, les résultats n’ont pas suivis, surtout après l’achat de l’agence de publicité par Internet AMO et le lancement d’une seconde boutique en ligne Diversia. Avant sa mise en règlement judiciaire, Ecuality avait déjà mis en vente Diversia et licencié la majorité de ses 254 employés en Espagne, au Portugal et en Amérique latine. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 07.12.2000)