La stratégie de Mediabarre, spécialiste français du «surf rémunéré» laisse aujourd’hui une large part à la créativité. Les internautes continueront d’être payés à la bannière vue et le taux de clic ...

La stratégie de Mediabarre, spécialiste français du «surf rémunéré» laisse aujourd’hui une large part à la créativité. Les internautes continueront d’être payés à la bannière vue et le taux de clic n’aura toujours pas d’incidence sur les paiements. Toutefois, au cours de l’année, Mediabarre va lancer de nouveaux produits, dont la bannière coopérative permettant de mutualiser les gains des campagnes. Elle représentera un troisième type de bannière sur la Mediabarre, complétant ainsi l’animation du site. 30 % du chiffre d’affaires généré par les bannières coopératives seront reversés aux membres de Mediabarre en fonction du nombre de bannières vues. Rappel du concept: les internautes téléchargent un logiciel pour afficher la Mediabarre sur laquelle défilent des bannières d’information et de publicité. Dès que l’ordinateur est connecté à Internet, quel que soit le mode de connexion, cette petite barre de 76 pixels de hauteur, se plaçant sur toute la largeur de l’écran en haut ou en bas, apparaît automatiquement. Les internautes sont rémunérés cinq centimes pour chaque bannière publicitaire vue. La Mediabarre est aussi un espace de communication personnalisable diffusant des messages publicitaires et des bannières d’information sur différents sujets. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/02/2001)