Les représentants de plus de 160 pays vont se réunir à partir d'aujourd'hui, pour trois jours, dans le cadre des Nations Unis à New York. Ensemble, ils vont discuter de l'état de préparation des u...

Les représentants de plus de 160 pays vont se réunir à partir d'aujourd'hui, pour trois jours, dans le cadre des Nations Unis à New York. Ensemble, ils vont discuter de l'état de préparation des uns et des autres et des plans d'urgence en cas de crise liée à un éventuel bogue de l'an 2000. Les organisateurs entendent ainsi mobiliser la communauté internationale autour "d'un problème complexe" auquel une plus grande attention doit être portée. Personne ne sachant ce qui va exactement se passer lorsque les douze coups de minuit sonneront le 31 décembre 1999 et nul n'étant immunisé, les effets peuvent être sérieux si aucune mesure n'est prise. Alors que certains sont d'ores et déjà préparés, d'autres, notamment dans les régions les moins développées, pourraient se retrouver pendant des heures, des jours, des semaines et des mois, sans alimentation, sans eau, sans télécommunications, ni électricité. Selon les spécialistes, tout ne sera pas réglé à temps, mais se préparer à des problèmes peut éviter des perturbations à long terme. (Les Echos - 22/06/1999)