L’éditeur de logiciels de gravure Roxio a racheté en novembre 2002 le très controversé réseau d’échange de fichiers musicaux en ligne, Napster, pour 5 millions de dollars. Il cherche aujourd’hui ...

L’éditeur de logiciels de gravure Roxio a racheté en novembre 2002 le très controversé réseau d’échange de fichiers musicaux en ligne, Napster, pour 5 millions de dollars. Il cherche aujourd’hui à renflouer sa trésorerie afin de lancer une nouvelle version, légale, de cette plate-forme, et a donc entamé une levée de fonds auprès d’investisseurs privés.

La société est déjà parvenue à récupérer 22 millions de dollars, grâce à la cession de 4 millions de ses actions, vendues 5,5 dollars l’unité. Elle compte lancer avec ces fonds un système payant de distribution musicale, à l’image de celui d’Apple, i-Tunes, en s’appuyant sur une autre de ses récentes acquisitions, Pressplay, la plate-forme technologique créée par Sony Music et Universal Music.

Le « nouveau » Napster devrait être présenté au cours de l’été, et Roxio espère grâce à lui combler tout ou partie de la perte qu’il affichait à l’issu de son exercice 2002, soit 9,9 millions de dollars. Mais le marché semble déjà bien chargé, et la concurrence des grands acteurs du secteur pourrait être fatale au spécialiste des logiciels de gravure qui cherche à se diversifier.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/06/03)