Malgré le soutien de l’un des plus gros actionnaire de World Online, Nina Brink a du jeter l’éponge et quitter hier ses fonctions. Simon Duffy, son ancien bras droit a été nommé à sa place. Les inve...

Malgré le soutien de l’un des plus gros actionnaire de World Online, Nina Brink a du jeter l’éponge et quitter hier ses fonctions. Simon Duffy, son ancien bras droit a été nommé à sa place. Les investisseurs financiers de World Online espèrent que ce changement va contribuer à remonter le cours de l’action World Online qui a perdu depuis son introduction à la bourse d’Amsterdam, plus de 56 % de sa valeur. Les affaires de Nina Brink ne devraient pas s’arrêter là puisque plusieurs investisseurs souhaitent poursuivre en justice Nina Brink pour les 10 millions d’actions qu’elle a personnellement vendu fin 1999, à très bas prix. (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 14/04/2000)