Rien ne va plus pour l’illustre fabricant de la GameCube. Ce dernier vient d’annoncer vendredi dernier un avertissement sur son 1er semestre 2003-2004 (clos à la fin septembre) qui devrait ...

Rien ne va plus pour l’illustre fabricant de la GameCube. Ce dernier vient d’annoncer vendredi dernier un avertissement sur son 1er semestre 2003-2004 (clos à la fin septembre) qui devrait terminer dans le rouge, avec une perte avoisinant les 3 milliards de yens, soit 23 millions d’euros, alors qu’il tablait en mai dernier sur un bénéfice semestriel de 15 milliards de yens, soit 115 millions d’euros.

La cause de cette sévère déconvenue ? De très lourds effets de change, d’après le constructeur : de fait le dollar s’échange à 111 yens contre un peu plus de 120 yens six mois auparavant. Pour pallier ce problème, Nintendo a cependant lancé une offensif sur les prix de sa console GameCube aux Etats-Unis (fin septembre), et bientôt en Europe (le 17 octobre)… Les premiers effets se seraient fait sentir sur le marché américain.

Nintendo souffre toutefois d’un problème plus structurel : la relativement faible quantité de jeux compatibles avec sa console, comparé à ses concurrents Sony (pour la PlayStation 2) et Microsoft (pour la X Box). Côté mobilité, Nintendo a par ailleurs choisi de s’allier avec Motorola pour défier l’offensive Sega/Nokia, avec la toute nouvelle console N-Cage, dont la sortie est prévue pour demain…

(Atelier groupe BNP Paribas – 06/10/2003)