NEC, comme tous les acteurs de son secteur, est naturellement pris dans la folle course à la miniaturisation des téléphones portables. Il marque un point aujourd'hui dans cette compétition...

NEC, comme tous les acteurs de son secteur, est naturellement pris dans la folle course à la miniaturisation des téléphones portables. Il marque un point aujourd’hui dans cette compétition (interminable ?) en présentant le plus petit et le plus léger téléphone cellulaire équipé d’un appareil photographique au monde.
Les adeptes des objets high tech devront cependant patienter avant de tenir dans leurs mains ce téléphone de taille plus réduite que celle d’une carte de visite, puisque sa sortie n’est pour l’instant prévue qu’en Chine, à la fin du mois de février. Pour ceux que leur passion mèneraient jusqu’au pays du Soleil couchant, il faut savoir que le téléphone de NEC (mensurations : 70 grammes, 85 millimètres de largeur, 54 de hauteur et 8,6 d’épaisseur) sera commercialisé au prix unitaire de 840 dollars.
NEC s’est fixé un objectif de 100 000 produits vendus la première année de la commercialisation. Pour atteindre ce chiffre, il fallait bien que NEC se distingue, sur un marché chinois qui assiste au lancement de 700 nouveaux modèles de téléphones mobiles par an, pour un marché potentiel de 270 millions d’utilisateurs environ.