Trautmann. A l'occasion du Mipcom qui a eu lieu à Cannes du 26 au 30 septembre, le ministre de la culture et de la communication a annoncé "qu'un plan d'aides à la production" serait mis en oeuvre à...

Trautmann. A l'occasion du Mipcom qui a eu lieu à Cannes du 26 au 30 septembre, le ministre de la culture et de la communication a annoncé "qu'un plan d'aides à la production" serait mis en oeuvre à partir de 1998. Pour le financer "toutes les chaînes reçues en France, généralistes ou thématiques, hertziennes, par câble et satellite, françaises et étrangères seront assujetties à la taxe alimentant le compte de soutien" à l'industrie de programmes (Cosip). L'extension du périmètre d'activité de cette taxe permettra de "majorer le soutien apporté aux oeuvres commandées par les chaînes thématiques et d'inciter les diffuseurs à coproduire ensemble". Ainsi, en 1998, les ressources du Cosip augmenteront de 72 millions de F, soit une hausse de 6,7 % par rapport à 1997. 2 650 heures de programmes audiovisuelles ont été aidées en 1996, soit une hausse de 20 % par rapport à 1995. Pour faire face à la croissance du volume d'oeuvres aidées, plus rapide que celles des ressources du Cospi, Catherine Trautmann est favorable à "la création d'un fonds de garantie européen". (Le Monde - 30/09/1997)