Price Minister propose en France depuis fin février 2001 la vente en ligne de biens culturels d’occasion (CD, livres, DVD …) à 50 % du prix du neuf. En quelques semaines, Price Minister a pris sa pl...

Price Minister propose en France depuis fin février 2001 la vente en ligne de biens culturels d’occasion (CD, livres, DVD …) à 50 % du prix du neuf. En quelques semaines, Price Minister a pris sa place sur ce marché concurrentiel. Selon une analyse réalisée par BVA TFX Research, filiale de l’Institut BVA et d’eMarket Stratégies, les internautes surfant sur Price Minister sont des consommateurs «malins» habitués au web. L’étude des centres d’intérêts des internautes de Price Minister révèle en effet une certaine maturité face à l’usage du web: les sites d’enchères arrivent en 7ème position et les comparateurs de prix en 9ème position. En comparaison, pour les internautes d’Amazon.fr, les sites d’enchères figurent en 11ème position et les comparateurs de prix en 13ème position. Par ailleurs, 31,19 % des internautes de Price Minister ont également visité le site de la Fnac au cours de mars 2001. 29,36 % se sont rendus sur Alapage et 22,94 % sur le site de Bol.fr. 42,20 % des internautes de Price Minister se sont aussi rendus sur Cdiscount au cours de cette période. Le taux d’activité de Price Minister, mesurant l’intensité avec laquelle les internautes ont visité le site, est de 2,12 % en mars. Par comparaison, le taux d’activité de Bol.fr, sur la même période, s’élève à 3,25 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 06/04/2001)