Selon la dernière étude de l'Internet Advertising Bureau et de PricewaterhouseCoopers, réalisée auprès de 40 acteurs (régies publicitaires) représentant plus de 200 sites français, les revenus publ...

Selon la dernière étude de l'Internet Advertising Bureau et de PricewaterhouseCoopers, réalisée auprès de 40 acteurs (régies publicitaires) représentant plus de 200 sites français, les revenus publicitaires sur Internet en France sont passés de 114 millions de F en 1998 à 516 millions de F en 1999, soit une progression de 353 %. Toutefois, malgré cette forte progression, les revenus de l'e-publicité ne représentent que 0,61 % du total des investissements publicitaires français (85 milliards de F). Les sites généralistes (moteurs de recherche, annuaires, portails, sites de communautés) ont représenté à eux seuls 42 % des investissements. Viennent ensuite les sites des fournisseurs d'accès et de services (21 %), les sites économiques et financiers (11 %), les sites d'information (9 %) et de divertissement (9 %). Les nouveaux médias (sites Internet et éditeurs de jeux) arrivent en tête des annonceurs (21 %), devant l'informatique (13 %), la banque (12 %), les télécommunications (8 %), l'édition et la presse (6 %). Malgré une légère baisse, le bandeau publicitaire demeure le plus utilisé sur l'Internet (87,5 % des annonces, contre 91,2 % en 1998). En revanche, le partenariat et le sponsoring progressent. Ils représentent 10,2 % des annonces en 1999, contre 6,1 % l'année précédente. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 22/05/2000)