d'acheter plus que pendant l'année précédente". C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par KPMG, Ziff-Davis et Yahoo (voir aussi la revue de presse du 27/05). Au cours du premier trimestre 1998, ...

d'acheter plus que pendant l'année précédente". C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par KPMG, Ziff-Davis et Yahoo (voir aussi la revue de presse du 27/05). Au cours du premier trimestre 1998, 328 000 internautes Français auraient effectué un achat sur le Web. Longtemps réservé aux seuls usages professionnels, Internet devient peu à peu un outil de la vie de tous les jours. La publicité fait progressivement sentir ses effets auprès des internautes. 11 % d'entre eux ont effectué un achat après avoir vu une publicité sur le Web. Si l'informatique représente toujours 11 % des achats, d'autres secteurs apparaissent, comme les livres (7 %), les disques (5 %), les biens électroniques de grande consommation (5 %), les voyages (5 %), les produits financiers (3 %) et le prêt-à-porter (2 %). Toutefois, ce "frémissement" perceptible doit aussi se traduire du côté de l'offre. Pour le nombre de sites proposés, la France se place aujourd'hui au quinzième rang loin derrière l'Allemagne (septième rang) et la Grande-Bretagne (huitième rang). Le fait qu'au premier trimestre 39 % seulement des Français disposaient d'un ordinateur, contre 45 % pour les Allemands, 48 % pour les Anglais et 53 % pour les Américains, explique en partie cette disparité entre la France et les autres pays industrialisés. (La Tribune - 29/05/1998)