Retail

Comment redonner de l'attractivité aux magasins physiques ?

  • 16 Jan
    2018
  • 2 min

Selon une étude menée par Applied Predictive Technologies (APT), le magasin du futur doit redoubler d'efforts pour innover face aux plateformes de commerce en ligne.

C'est la grande question du monde de la distribution et du retail : Comment faire face à la concurrence des industriels du numérique et leurs plateformes de e-commerce ? Dans cette question déjà, au-delà du fatalisme, réside tout le potentiel d'innovation nécessaire à la transformation du monde du Retail. L'objectif : innover pour mettre en œuvre la réinvention du business model et le ré-enchantement des magasins physiques. En effet, selon une  récente étude de janvier 2018 menée par APT, « la majorité (60%) des distributeurs qui s'appuient sur une démarche Test & Learn ou d'expérimentation pour évaluer de nouvelles idées, n'ont pas fermé de magasins pour faire face à la concurrence de l'e-commerce ou ont retrouvé plus de la moitié des ventes perdues en raison de la fermeture de points de vente ». Aussi, est-il temps pour le Retail physique, plutôt que de fermer inlassablement les enseignes et donc supprimer des emplois, de prendre l'innovation à bras le corps, au travers, nous dit le rapport, de trois axes majoritaires. Il s'agit notamment d'un élargissement des assortiments produits, d'une réduction des prix et de l'extension des programmes de fidélisation pour mieux comprendre le comportement des clients. La donnée, évidemment, est au cœur de cette transformation. Aussi, l'enjeu essentiel est de faire du magasin, à la fois un hub de produits et services mais aussi un lieu de rencontres, de partage et de convivialité placé sous le signe de l'expérience. Cette « expériencialisation » des points de vente permettra en outre la fidélisation du client, donc les moyens de mieux connaître ses besoins et ses envies. Mais cela, nous dit l'étude, ne peut passer que par la formation du personnel pour qu'il soit plus attentif aux nouveaux services proposées aux clients. Alors rallumons les néons des enseignes et faisons du personnel salarié le fer de lance de la nouvelle économie des magasins physiques.

Rédigé par Théo Roux