digitale, Matra, Aérospatiale et Hugues se disputent le troisième satellite d'Hispasat. Le démarrage à la mi-septembre d'un deuxième bouquet de télévision digitale, Via Digital, contraint l'Espagne ...

digitale, Matra, Aérospatiale et Hugues se disputent le troisième satellite d'Hispasat. Le démarrage à la mi-septembre d'un deuxième bouquet de télévision digitale, Via Digital, contraint l'Espagne à lancer un troisième satellite de communication. Etant les seules à avoir répondu à l'appel d'offres lancé le 18 août par Hispasat, Matra, Aerospatiale ou Hugues se verront adjuger le contrat. Ce nouveau satellite s'ajoutera aux deux autres mis sur orbite par Hispasat en 1992 et 1993, pratiquement saturés aujourd'hui. Sans compter le lancement, le montant du contrat de construction est estimé à 9 ou 10 milliards de pesetas (360 à 400 millions de F). Dans le courant du mois d'octobre, la décision finale sera prise. Les deux premiers satellites d'Hispasat avaient été adjugés à un consortium dirigé par Matra. Ce nouveau satellite comportera vingt-deux transbondeurs. Chacun d'entre eux, selon Hispasat, permettant la transmission au maximum de deux canaux analogiques ou de six à huit digitaux, la nouvelle demande sera ainsi couverte. Avec l'entrée en fonction imminente de Retevision, premier concurrent de Telefonica en téléphonie de base, non seulement cette demande augmentera dans la télévision digitale, mais aussi dans les télécommunications. Le bouquet de Via Digital ayant annoncé une offre initiale de 35 canaux utilisera l'essentiel de la capacité de ce nouveau satellite. (La Tribune - 27/08/1997)