Interrogé par le Wall Street Journal, le PDG d’Apple Steve Jobs a estimé que le téléchargement payant de musique en ligne représentait aujourd’hui 2 % des ventes globales de musique aux...

Interrogé par le Wall Street Journal, le PDG d’Apple Steve Jobs a estimé que le téléchargement payant de musique en ligne représentait aujourd’hui 2 % des ventes globales de musique aux Etats-Unis. Une proportion qui inclut implicitement les concurrents de l’iTunes Music Store d’Apple, à commencer par Napster, RealNetworks ou OD2.

Steve Jobs a précisé que c’était un bon score, en rappelant que les services de musique en ligne n’avaient pas plus d’un an, et envisagé que la proportion passe à 5 % dans les 24 prochains mois.

Apple a aujourd’hui vendu 85 millions de titres, et estime sa part de marché à 70 % aux Etats-Unis. Un leadership qui explique que la marque à la pomme n’ait pas l’intention de changer son format, qui veut que les propriétaires d’un lecteur numérique iPod ne puissent télécharger que sur le magasin virtuel d’Apple, l’iTunes Music Store.

Pas de changement, donc, chez Apple : le prix d’un titre à l’unité devrait rester à 99 cents, et l’iPod ne devrait pas s’ouvrir au standard de Microsoft Windows Media.

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/06/2004)