Les services de ventes aux enchères, mettant en relation acheteurs et vendeurs sur le principe de la loi du plus offrant, cumulent les avantages de la vente à distance avec ceux des systèmes de co...

Les services de ventes aux enchères, mettant en relation acheteurs et vendeurs sur le principe de la loi du plus offrant, cumulent les avantages de la vente à distance avec ceux des systèmes de comparaison de prix. Déjà, le marché de la vente aux enchères en ligne représenterait 10 % du chiffre d'affaires total du commerce électronique. Selon le cabinet d'études Keenan Vision, plus optimiste que Jupiter Communications, le chiffre d'affaires généré en 1998 par la vente aux enchères s'est élevé à 3,8 milliards de dollars (23 milliards de F) sur un total de 40 milliards. Toujours selon Keenan, le principe de la vente de particulier à particulier, s'opposant au prix fixe des commerces traditionnels, va à l'avenir prendre une place prédominante dans le commerce électronique. 29 % des échanges sur Internet se feront en 2002 par le biais des enchères, soit 123 millions de dollars (720 millions de F) sur un total de 446 millions de dollars (2,5 milliards de F). Devant la forte croissance de ce marché, les sites de commerce électronique à prix fixes, comme Amazon.com, ouvrent tour à tour des pages consacrées aux ventes aux enchères. Le service de vente aux enchères va devenir un service obligé du commerce électronique. (Le Quotidien du Multimédia - 15/04/1999)