"d'hypervidéo" baptisé Movideo SDK. Désormais, d'un simple clic, n'importe quel objet d'une vidéo numérique renvoie l'utilisateur à des liens hypertextes, des images fixes, du son ou à une vidéo. L...

"d'hypervidéo" baptisé Movideo SDK. Désormais, d'un simple clic, n'importe quel objet d'une vidéo numérique renvoie l'utilisateur à des liens hypertextes, des images fixes, du son ou à une vidéo. L'utilisateur peut, grâce à des algorithmes spécifiques de traitement de l'image, indexer, "détourer" et rendre interactif tout élément d'une vidéo numérique. Il suffit de placer un masque de capture en début et fin de séquence pour isoler la partie de la vidéo devant devenir interactive. Les liens à créer automatiquement pour pouvoir visualiser l'ensemble de la scène sont alors identifiés par un algorithme d'interpolation linéaire. Il faut en revanche, dans une application de type archivage, associer à l'objet détouré un commentaire textuel si l'on veut ultérieurement pouvoir retrouver les séquences interactives en jouant sur les mots-clés. Le logiciel Movideo SDK, distribué par Apacabar au prix de 4 990 F HT fonctionne sous Windows quels que soient les algorithmes de compression et le format utilisés. Il s'interface également avec la plupart des logiciels de création multimédia. En outre, le directeur commercial, Olivier Silvestre promet "au printemps prochain, la procédure de capture des objets dans la vidéo, ainsi que le suivi des trajectoires, seront totalement automatisés". (01 Informatique - 20/02/1998)