Alors que Time Warner retrouve une belle santé avec un bénéfice de 541 millions de dollars au 3ème trimestre 2003 (contre 57 millions un an plus tôt), AOL plonge avec une chute de 33 % de son ...

Alors que Time Warner retrouve une belle santé avec un bénéfice de 541 millions de dollars au 3ème trimestre 2003 (contre 57 millions un an plus tôt), AOL plonge avec une chute de 33 % de son chiffre d’affaires trimestriel généré par ses ventes d’espaces publicitaires. Un score d’autant plus inquiétant qu’il s’inscrit dans un contexte de forte croissance du marché de la publicité en ligne (voir article sur le sujet dans cette Lettre).

Côté abonnés, les chiffres sont également en déclin : AOL a perdu 688 000 clients ce 3ème trimestre, ce qui, depuis janvier 2003, porte à plus de 2 millions l’érosion du porte-feuille client du premier fournisseur d’accès Internet des Etats-Unis ! AOL est-il toutefois en mesure de conserver ses 24,7 millions d’abonnés Internet, voire de remonter la pente ?

Il serait imprudent d’affirmer d’emblée le contraire. On remarque cependant que le fournisseur AOL reste sensiblement à la traîne du marché florissant du haut débit, avec des offres ADSL couplées avec des services (chaînes de contenus,…), mais dont les prix plus élevés que la moyenne ne semblent pas retenir l’attention, ni l’adhésion du marché.

(Atelier groupe BNP Paribas – 23/10/2003)