consommateurs. (voir aussi la revue de presse du 26/01). Selon le directeur de la division e-business solutions d'IBM France, Elisabeth Kimmerlin, parmi les produits les plus vendus de cette galeri...

consommateurs. (voir aussi la revue de presse du 26/01). Selon le directeur de la division e-business solutions d'IBM France, Elisabeth Kimmerlin, parmi les produits les plus vendus de cette galerie marchande électronique figurent "des boîtes de chocolat, des paquets de thé, des balles de golf, du matériel informatique". Regroupant 57 commerçants dont Décathlon, les Trois Suisses, Matra, Fauchon, Promod ..., elle a attiré en trois mois (du 15 octobre au 15 janvier) 185 000 visiteurs dont 1 800 seulement ont passé une commande. A 80 %, l'acheteur type est un homme, âgé de 30 à 39 ans (21,9 %), très souvent ingénieur ou informaticien (plus de 70 %) "deux tiers des clients ont réglé leurs achats par carte, le tiers restant par chèque. Il n'y a eu aucun problème de fraude". Ayant fait du commerce électronique son nouvel axe de développement, IBM a ainsi réalisé un test grandeur nature. Pour les sociétés souhaitant vendre leurs produits sur le réseau Internet, le groupe propose aussi des solutions à partir de 50 000 F. Encore modeste aujourd'hui en France, le commerce sur Internet a dépassé à peine 130 millions de F en 1997, dont 43 millions pour le grand public et 88 millions pour les entreprises (source IDC). (Le Figaro - 10/02/1998)