Google clôt une semaine d'annonces de partenariats avec la publication de ses résultats financiers pour le premier trimestre. Et le moteur a de quoi se réjouir: il totalise en effet un bénéfice net de 1 milliard de dollars, contre 592 millions...

Google clôt une semaine d'annonces de partenariats avec la publication de ses résultats financiers pour le premier trimestre. Et le moteur a de quoi se réjouir: il totalise en effet un bénéfice net de 1 milliard de dollars, contre 592 millions l'année précédente, soit une hausse de 69%. Petit bémol cependant: son bénéfice, de 1.002 milliard de dollars exactement, est légèrement inférieur à celui totalisé il y a trois mois, et qui s'élevait à 1.03 milliard (- 2.7%).
 
Son chiffre d'affaires est pour sa part très reluisant: en 1 an, il a augmenté de 62.6%, pour s'établir à 3.66 milliards de dollars. A noter: 31% de ces recettes (1.13 milliard de dollars) correspondent aux commissions reversées aux sites partenaires. Une fois soustraites au chiffre d'affaires global, celui-ci ressort à 2.53 milliards de dollars. Plutôt honnête!
 
Pour Gene Munster, analyste chez Piper Jaffray, dans des propos relayés par Reuters, "[les] résultats [de Google] explosent bien que [le groupe ait] embauché de manière plus offensive que nous le pensions. En résumé, le trimestre a été splendide à tous les niveaux".
 
C'est encore une fois grâce à la publicité, qui représente 99% de ses bénéfices, que la firme de Mountain View a engrangé de tels résultats. En effet, les bénéfices issus des publicités contextuelles placées sur le moteur, c'est-à-dire lorsqu'un internaute tape un mot-clé sur la page de recherche de Google, totalisent 62% de son chiffre d'affaires, soit 2.28 milliards de dollars. Sur un an, le secteur a bondi de 76%.
 
Quant aux publicités placées sur les sites partenaires du groupe grâce à son service AdSense, elles ont généré 37% des recettes au premier trimestre, soit une progression de 45% par rapport à l'année précédente.
 
Enfin, Google se félicite de l'ampleur de son influence au niveau international. En effet, les bénéfices perçus au premier trimestre en dehors des Etats-Unis représentent 47% du total. Au premier trimestre, ce score s'élevait à 42%.
 
Google aurait-il enfin conquis sa place de leader incontesté de la publicité sur Internet? En effet, selon le cabinet eMarketer, 75.6% du total des publicités sur les moteurs de recherche en 2007 devraient être proposés par la firme de Mountain View, contre 16.3% pour Yahoo!.
 
Yahoo!, à l'inverse de son concurrent, a accusé une baisse de 11% de ses bénéfices au premier semestre. La situation pourrait cependant ne pas être désespérée pour le portail américain qui voit ses résultats et ses parts de marché dans la publicité baisser. En effet, le groupe escompte beaucoup de sa nouvelle plate-forme de liens sponsorisés, Panama, dévoilée au début de l'année. Il ne reste plus qu'à attendre le deuxième trimestre pour compter les points...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/04/2007)