Les internautes ne sont pas les abonnés à Internet. Les premiers étaient plus de 24 millions en France au mois de juin 2004. Les seconds étaient 11 millions à la fin du mois de juin 2004, selon...

Les internautes ne sont pas les abonnés à Internet. Les premiers étaient plus de 24 millions en France au mois de juin 2004. Les seconds étaient 11 millions à la fin du mois de juin 2004, selon l'Autorité de Régulation des Télécommunications (ART).

Au total, le chiffre d'affaires des abonnements Internet en France s'élève à 660 millions d'euros, dont 458 millions sont l'œuvre du haut débit. Le chiffre d'affaires issu des abonnements bas débit est en nette baisse, puisqu'il a fondu de 11 % entre le premier et le deuxième trimestre 2004.

Le haut débit

Les abonnements bas débit sont encore majoritaires, mais il semble que l'écart entre le haut débit et le bas débit s'amenuise. Le nombre d'abonnements au haut débit a en effet crû de 12 % au second trimestre 2004, pour atteindre les 5 millions (dont 4254.000 par le câble). Selon l'autorité, la France comptera plus de 6 millions d'abonnements au haut débit à la fin 2004, contre 3,6 millions fin 2003.

Cette croissance est sans doute due à la démocratisation des accès, qui s'observe à mesure que les tarifs proposés par les fournisseurs baissent. L'ART note que le prix des abonnements a très nettement diminué, en même temps que les débits proposés ont progressé. A la mi-2002, il fallait compter entre 30 et 45 euros pour un débit de 512 k. A la mi-2004, les prix sont compris entre 20 et 45 euros pour 1024 k.

Les usages

Mais que font tous ces abonnés Internet sur le réseau des réseaux ? A 90 % ils recherchent de l'information. A 74,2 % ils utilisent le courrier électronique et à 32,8 % ils téléchargent et transfèrent des fichiers. 0,4 % des abonnés téléphonent sur Internet, 21,5 % se servent de la messagerie instantanée, 10 % vont sur des forums de discussion et 13,9 % achètent des produits ou des services en ligne*.

Au nombre des abonnés Internet, les 12-17 ans se remarquent par leur forte utilisation du medium. 84 % des individus de cette tranche d'âge qui disposent d'Internet à leur domicile l'utilisent tous les jours ou au moins une à deux fois par semaine**.
Le dégroupage
L'ART a également précisé qu'au 1 er octobre 2004, 1.0500.000 millions de lignes étaient dégroupées. Le dégroupage concerne aujourd'hui 20 % des lignes DSL en France, qui se place à la deuxième place européenne sur ce segment. Le dégroupage concerne désormais toutes les grandes villes et une partie des cilles de taille intermédiaire, mais laisse encore hors-jeu 13 départements.
* Source Datanova, reprise par l'ART
** Source Credoc, juin 2004
(Atelier groupe BNP Paribas - 15/10/2004)