Le cabinet Gartner vient de publier ses estimations sur les ventes de téléphones portables équipés d’appareils photo numériques en 2004 : 159 millions, voilà le nombre de photophones qui auront...

Le cabinet Gartner vient de publier ses estimations sur les ventes de téléphones portables équipés d’appareils photo numériques en 2004 : 159 millions, voilà le nombre de photophones qui auront été vendus à la fin de cette année 2004. Déjà, au cours du troisième trimestre écoulé, le cabinet estime à 60 % la proportion des ventes de téléphones équipés d’un appareil photo sur les ventes globales.

Du côté des constructeurs, c’est Nokia qui sur le segment s’offre la plus forte part de marché* : 29,7 %, contre 15,8 % pour Motorola, 12,1 % chez Samsung, 6,9 % pour Siemens, 6,6 % pour Sony Ericsson, et 6 % chez LG, la part restante étant divisée entre plusieurs autres constructeurs moins importants (22,9 %).

Ce succès de 2004 est dû selon le cabinet Gartner à une amélioration des dispositifs proposés, notamment dans l’affichage des images. Aujourd’hui, en Europe, les appareils photo peuvent prendre des photos allant jusqu’à 1,3 megapixels (contre 3,2 au Japon ! Un mégapixel = un million de pixels). Elles sont donc de plus en plus nettes.

Autre facteur qui a favorisé les photophones : la baisse des prix des messages multimédias, qui permettent notamment de transférer des photos à ses contacts. Et puis les constructeurs ont redoublé d’efforts, dans le design de leurs appareils, en développant notamment les écrans rotatifs ou encore en ajoutant des fonctionnalités à leurs appareils photo : zoom, aperçu des images, transfert sur son site Internet ou sur son blog, etc.

De fait, la progression des photophones devrait continuer ces prochaines années, en dépit des interdictions de plus en plus nombreuses d’entreprises ou de lieux publics d’utiliser ces téléphones portables en leur sein. Ainsi, le cabinet Gartner prévoit aujourd’hui que 70 % des téléphones portables vendus incluront un appareil photo numérique en 2008.

* Chiffres du second trimestre 2004

(Atelier groupe BNP Paribas - 27/10/2004)