Où en seront les transports dans cinquante ans ? A l'heure où les premières voitures connectées sont lancées, où le MIT conçoit des voitures empilables, le gouvernement britannique s'est posé la...

Où en seront les transports dans cinquante ans ? A l'heure où les premières voitures connectées sont lancées, où le MIT conçoit des voitures empilables, le gouvernement britannique s'est posé la question : quel sera le transport du futur ? Un groupe d'expert s'est réuni pour aboutir à quatre scénarii différents.
 
Une chose est sûre, l'infrastructure des transports sera profondément modifiée à cette date. Le comité Foresight a étudié quatre possibilités allant du retour à l'organisation tribale avec peu de voyage
au scénario à la Minority Report qui met en scène des voitures sans chauffeur.
 
Un "nuage de réseau" planera au-dessus des routes pour contrôler le trafic et les excès de vitesse. D'après l'étude, "A long terme, les systèmes de contrôle artificiels, avec des algorithmes de contrôle réglés grâce à des millions d'heures de conduites réelles ou simulées, auront pris l'avantage sur les humains. Nous arriverons certainement au point où nous préférerons les contrôle automatisé au contrôle humain".
 
Rassurant ? Presque... Grâce à la technologie RFID, au GPS, au réseau 4G, au wi-fi et à l'intelligence artificielle, les véhicules et les réseaux de transports en commun seront intégrés au sein d'une "infrastructure intelligente".
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 30/01/06)