Lecteurs avertis de la lettre de l'Atelier, vous connaissez très certainement Craigslist : le site créé en 1995 par Craig Newmark à San Francisco. L'Atelier s'est déjà fait l'écho de ce site...

Lecteurs avertis de la lettre de l'Atelier, vous connaissez très certainement Craigslist : le site crée en 1995 par Craig Newmark à San Francisco. L'Atelier s'est déjà fait l'écho de ce site emblématique de la Silicon Valley l'année dernière, au moment de la chaotique prise de participation d'eBay à son capital. Depuis, contrairement à ce que l'on pouvait craindre, pas grand-chose n'a changé sur le site, et la marque d'eBay n'est pas arrivée jusqu'ici... Ils ont sans doute d'autres Skype à fouetter...
Sur www.craigslist.org , les habitants de la Valley peuvent trouver leur job, leur logement, l'âme soeur, leur voiture, leur babysitter... notamment. Chacun ici a son « histoire craigslsit » à raconter, et c'est un incontournable des barbecues du dimanche après-midi.
Qu'on en juge : en 2003, c'est 1/3 des habitants de la Silicon Valley qui utilisent le site de façon régulière...Ils sont la moitié à le faire aujourd'hui. Le site est maintenant présent dans plus de 200 villes (dont Paris, mais seulement en anglais). Sur la seule ville de San Francisco, le site reçoit plus de 25 000 petites annonces par jour, et compte plus de 30 millions de pages vues... Au point que des analystes parlent de ce site comme de l'un des moteurs de l'économie locale. Pour reprendre une expression américaine : « Craigslist is Big ».
Depuis le 7 octobre, Craigslist n'est plus seulement un site, c'est aussi un film . En effet, l'évènement de la semaine, c'est la sortie officielle du documentaire tant attendu « 24 hours on craigslist », tourné le 4 août 2003 à San Francisco, et qui a nécessité pratiquement deux ans de montage. Le réalisateur, Michael Ferris Gibson, a suivi et filmé (avec 9 équipes dispersées dans la ville) 121 personnes ayant posté une annonce sur Craigslist ce jour-là. On y trouvera de tout : une maman achetant et revendant compulsivement des poussettes, un conducteur d'automobile couverte de coquillages, une star du porno offrant ses services de masseurs...Du drôle, du triste, du pathétique, et aussi du bonheur... Le sous titre du film est clair : « un jour, une ville, un site web, pas de limites ». Bref : toute l'image d'une société en quête de toujours plus de lien, d'échange, de media. Et pour ceux qui pensent encore qu'Internet n'a pas changé profondément les relations sociales d'une communauté : qu'ils essayent de voir le film... C'est une plongée profonde dans la société américaine telle qu'elle existe à San Francisco. Dans la veine de l'émission belge Graffiti, pour ceux qui restent éveillés tard... La sortie du film au cinéma Red Vic, le cinéma du quartier hyppie de Haight Ashbury, est un tel évènement que le maire de la ville a décidé de faire du lundi 10 octobre la "Journée Craigslist".
Et, pour ceux qui verront le film et qui, comme les personnages filmés, se demanderont si Craig existe vraiment...qu'ils fassent un tour sur son blog : http://www.cnewmark.com/ .
La sortie du film n'est pas prévue en France - à moins qu'un festival un peu malin ou qu'un producteur indépendant un peu plus averti que les autres ne tombe sur ce bijou. A défaut, on attendra février et la sortie du DVD (à acheter sur tous les bons sites de e-commerce)... avec des bonus dont le réalisateur à promis à la présentation au public qu'ils seront à la hauteur... On s'en réjoui d'avance. Et pour patienter, un tour sur le site du film, pour voir la bande annonce (rubrique « trailer ») : http://24hoursoncraigslist.com/
A San Francisco pour l'Atelier
Dominique Piotet
(Atelier groupe BNP Paribas- 20/10/2005)