L'opérateur O2 teste la technologie HSDPA (High-Speed Downlink Packet Access) sur l'île de Man, en Grande-Bretagne. Ce réseau permet d'accéder à des débits supérieurs à 1 Mbits par seconde pour...

L'opérateur O2 teste la technologie HSDPA ((High-Speed Downlink Packet Access) sur l'île de Man, en Grande-Bretagne. Ce réseau permet d'accéder à des débits supérieurs à 1 Mbits par seconde pour le réseau mobile. Les habitants de l'île pourront tester à partir du mois prochain, le 3,5 G, en exclusivité sur le reste de l'Europe.

Le réseau aussi connu sous le nom de 3G+ permet théoriquement d'atteindre 15 Mbits par seconde (Mbps). Sur l'île de Man, O2 mise sur un débit de 1,3 Mbps, comparé aux 380 Kbits par seconde (Kbps) permis par la 3G actuelle ou aux 200 Kbps sur le réseau Edge. En France, SFR a parié sur la 3G quand Bouygues et Orange ont misé sur la technologie Edge. SFR a dernièrement annoncé le lancement d'une offre pour professionnels couplée Edge-3G.

La technologie Edge nécessite seulement la mise à jour du réseau GSM existant, c'est donc une technologie beaucoup moins coûteuse pour les opérateurs. Les premières offres 3G+ de l'opérateur 02 cibleront le public professionnel.

En France, les trois opérateurs souhaitent proposer la technologie HSDPA. Elle devrait être disponible en 2006. Le réseau 3G+ est une mise à jour du réseau 3G et ne nécessite pas de nouvelles infrastructures. Il permettra le téléchargement intensif de musique et de vidéo, la visioconférence ou le visionnage de chaînes de télévision.

(Atelier groupe BNP Paribas- 24/10/2005)