Après sa fusion avec Digital, Eckhard Pfeiffer, le président de Compaq, a présenté hier sa nouvelle organisation en Europe. Sur les 17 000 emplois qui seront supprimés dans la nouvelle structure, 5 ...

Après sa fusion avec Digital, Eckhard Pfeiffer, le président de Compaq, a présenté hier sa nouvelle organisation en Europe. Sur les 17 000 emplois qui seront supprimés dans la nouvelle structure, 5 000 environ le seront au niveau des activités de production. Selon Andreas Barth, directeur général de Compaq pour l’Europe, le Proche-Orient et l’Afrique, entre 4 000 et 5 000 personnes seront touchées sur le Vieux Continent “ceci est l’un des aspects les plus difficiles de l’intégration, mais il est nécessaire afin d’assurer la poursuite de la réussite de Compaq”. Eckard Pfeiffer a précisé “nous réaliserons la part la plus importante possible de cette restructuration d’ici à la fin de l’année”. En Europe, l’intégration des activités de fabrication des deux constructeurs ainsi que celle de Tandem, acquise il y a un an, se traduira par la fermeture en Ecosse de l’usine de Tandem à Stirling, dont l’activité sera transférée vers celle de Compaq à Erskine. La production de PC de Digital, située à Irvine, sera aussi transférée à Erskine. Après avoir supprimé 500 postes dans ce pays, le nouveau groupe ne disposera au final en Ecosse que de trois sites de production (Ayr, Erskine et Irvine) contre quatre aujourd’hui. 1 000 postes seront également supprimés à Houston (Texas), 800 à Kanata (Canada), 600 à Shenzhen (Chine), 500 à Taiwan et 400 à Singapour. Le PDG de Compaq a rappelé qu’il entendait faire de sa société une entreprise de près de 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le monde d’ici à l’an 2000. Grâce à cette fusion, Compaq devient le principal fournisseur des grands comptes européens, soit une part de marché sur ce segement de 11 %. Le groupe va mettre l’accent sur Internet et tirer parti d’Alta Vista, le moteur de recherche de Digital. Il veut également développer le commerce électronique, mais comme le constate Eckard Pfeiffer “Compaq et ses distributeurs vendent déjà aujourd’hui plus de 6 millions de dollars sur Internet, soit plus que Dell”. (La Tribune Les Echos Le Figaro 01/07/1998)