Selon une étude publiée par Tumbleweed Communications, un éditeur spécialisé dans la sécurité de messagerie, et menée auprès des responsables informatiques en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, 60% des grandes entreprises...

Selon une étude publiée par Tumbleweed Communications, un éditeur spécialisé dans la sécurité de messagerie, et menée auprès des responsables informatiques en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, 60% des grandes entreprises européennes ne prennent pas la peine de crypter les données, souvent confidentielles, qui transitent par les e-mails qu'elles envoient.
 
Néanmoins, et c'est paradoxal, pour 39% des personnes sondées, le problème de la sécurité des messageries est la première de leur préoccupation et 13% ont affirmé avoir déjà été victimes de violation de données confidentielles sortantes l'année dernière. Les entreprises de services financiers sont en revanche 59% à crypter systématiquement les e-mails envoyés. 32% s'interrogent également sur l'utilisation de la messagerie Internet à des fins personnelles.
 
Pourtant, 59% des entreprises interrogées qui ne cryptent pas les données confidentielles dans leurs courriers électroniques n'en ressentent actuellement pas le besoin commercial. D'où l'intérêt de sensibiliser davantage ces firmes sur les dangers de la violation de données et les solutions qui existent pour les anticiper.
 
Tumbleweed déplore ainsi que bon nombre d'entreprises ne prennent pas au sérieux cette "menace intérieure" et les exhorte à placer le cryptage au centre de leur nouvelle stratégie de sécurité de messagerie.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 13/04/2007)