La semaine dernière, Thomas Lot, le patron d'Apple France soulignait "il se vend un iMac toutes les quinze secondes dans le monde". Entre le 15 août et le 31 septembre, il s'est vendu dans le mond...

La semaine dernière, Thomas Lot, le patron d'Apple France soulignait "il se vend un iMac toutes les quinze secondes dans le monde". Entre le 15 août et le 31 septembre, il s'est vendu dans le monde près de 800 000 machines de ce type. Aujourd'hui, l'iMac arrive en tête des ventes de micro-ordinateurs en France et aux Etats-Unis. Selon Thomas Lot, 32 % des acquéreurs sont des novices de l'informatique, 13 % des transfuges du PC, ce qui porte ainsi à 45 % le nombre de nouveaux clients conquis par Apple grâce à l'iMac. Une nouvelle génération d'iMac multicolores va faire son apparition sur le marché en Europe dans les deux prochaines semaines. Outre une plus grande rapidité et davantage de capacité de stockage, l'iMac sera proposé dans des tons de couleurs fruitées : citron, mandarine, cassis, raisin et fraise pour 8 860 F TTC, soit 1 350,6 euros. Le prix de la première génération baissera à 7 150 F TTC ou 1 090 euros. Apple a profité du Salon MacWorld de San Francisco pour présenter des versions plus performantes de son unique gamme d'ordinateurs de bureau professionnels, le G3 dédié particulièrement aux mondes de l'édition et de l'éducation. En 14 mois, celui-ci s'est déjà vendu à 1,6 million d'exemplaires et a généré 3 milliards de dollars de revenus. Héritant du même coffre bleuté transparent de l'iMac, le nouveau G3 est doté de trois nouveaux types d'écrans, d'un accélérateur graphique et d'un logiciel licencié à Silicon Graphics. Modulable et extensible, il sera vendu 10 226 F TTC ou 1 559 euros.

Du côté logiciel, Apple affirme avoir une base installée de 2 millions de copies de Mac OS 8 5. Une version pour serveurs sortira au mois d'avril : Mac OS X (6 000 F TTC ou 914,6 euros pour un nombre illimité de postes connectés). Apple est le premier à disposer de la dernière version de l'Internet Explorer de Microsoft (IE 4.5). Thomas Lot a tenu à souligner "nous sommes très heureux de notre partenariat avec Microsoft ... Dans le cadre du procès, nous avons été cités à charge et décharge". Ayant retrouvé un certain succès auprès des éditeurs, Apple a pu au cours des six derniers mois ajouter à son catalogue plus de 1 300 nouveaux logiciels. Il vient de prendre la licence de Connectix, un logiciel permettant de jouer à des jeux de PlayStation sur Macintosh.

Enfin, avec son site Web Apple Store (accessible sur le site http://www.apple.com) permettant d'acheter des PC personnalisés sans passer par le réseau de revendeurs, la firme à la pomme se lance dans la vente directe en Europe. (Les Echos - la Tribune - 07/01/1999)