Selon la dernière étude réalisée par l’Institut Data Nova en novembre 2000 auprès de 349 communes françaises de taille comprise entre 5 000 et 300 000 habitants, dont les principaux résultats ont ét...

Selon la dernière étude réalisée par l’Institut Data Nova en novembre 2000 auprès de 349 communes françaises de taille comprise entre 5 000 et 300 000 habitants, dont les principaux résultats ont été publiés au Salon des Maires de France 2000, 90 % des mairies disposent aujourd’hui d’un accès à Internet, contre 77 % en avril. 98 % des mairies du Grand Ouest et 96 % des mairies d’Ile de France sont équipées. Le taux moyen d’internautes parmi les employés est de 5,7 %. Les accès permettant une montée en débit progressent (RNIS, liaisons louées, câble). 86 % des mairies se sentent concernées (site en service ou prévu) par leur présence sur Internet. 57 % des sites web diffusent à l’attention des citoyens des informations enrichies ou interactives. 2 mairies sur 3 aujourd’hui se déclarent concernées par la mise en place d’un intranet (déjà équipées ou en projet), contre 55 % en juin. La messagerie, une fonction de web interne, les forums et des applications de travail en groupe sont les applications les plus couramment mises en œuvre. 1/3 des mairies envisagent ou ont déjà mis en œuvre un exrranet. 97 % des mairies sont équipées de téléphone mobile. Le nombre moyen de mobiles par mairie atteint plus de 18 terminaux, contre 14 en mars. Les personnes les plus équipées sont surtout les chefs de services et directeurs de département. Avec près de 22 mobiles par commune, l’Ile de France est la région la plus équipée. Sur l’ensemble des communes, on trouve en moyenne entre 2 et 3 réseaux locaux (LAN), soit 20 % de sites équipés d’un réseau local en plus par rapport à juin. Sur l’ensemble des communes, on trouve 1 PC en moyenne pour moins de 4 employés. Les petites communes disposent bien souvent de micro-ordinateurs portables. Le nombre de portables a progressé de 20 % par rapport à juin. 1 ville sur 2 est déjà équipée d’une télégestion urbaine parmi les villes de plus de 50 000 habitants. 16 % seulement des villes de moins de 20 000 habitants en sont équipées. La gestion de l’énergie constitue la principale préoccupation, suivie de la gestion de l’éclairage et de la circulation. Dans près de 55 % des cas, les installations téléphoniques (PABX) d’une commune possédant 2 PABX ou plus sont mises en réseau. Pour l’ensemble des communes, le parc de postes téléphoniques correspond à un poste téléphonique pour plus de 2 employés. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/11/2000)