On s'en doutait, une étude britannique le prouve. Nous sommes accros à nos téléphones mobiles. Quand on les sépare de leurs téléphones portables, les personnes interrogées commencent à subir des...

On s'en doutait, une étude britannique le prouve. Nous sommes accros à nos téléphones mobiles. Quand on les sépare de leurs téléphones portables, les personnes interrogées commencent à subir des symptômes de stress et d'anxiété.
 
L'étude a été menée sur 2000 personnes pour Virgin Mobile. Elle a montré que 90 % des sondés sont obsédés par la nécessité de consulter leurs téléphones portables au moins une fois par heure. Quatre sondés sur cinq se sentent mal à l'aise si leur mobile est hors de portée pour une période prolongée.
 
84 % des personnes interrogées disent ne jamais laisser leur combiné hors de vue. Un sondé sur sept admet souffrir d'anxiété quand il est séparé de son combiné. Pire, 60 % trouvent plus grave de perdre leur téléphone portable que leur portefeuille ou les clés de leur maison.
 
Virgin Mobile a interrogé David Nott, spécialiste des addictions au Priory Hospital de Southampton, au sujet de l'étude. "Les gens commencent à considérer leur téléphone portable comme si c'était un homme parce qu'il symbolise contact, amitié et attention".
 
"Cela amène les gens à compter sur leur téléphone portable pour recevoir de l'affection ou se sentir utile -angoisse de séparation classique comme lorsqu'un enfant est séparé de sa mère", poursuit-il.
 
"Le téléphone portable est devenu si important que beaucoup d'entre nous sont compulsifs et vérifient leur portable dès qu'ils sortent de réunion ou qu'ils descendent de l'avion", explique Alison Bonny, une porte-parole de Virgin Mobile.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 27/01/2006)